in

Le panda roux, ce petit mammifère en danger d’extinction

Le panda roux, un petit mammifère asiatique à la fourrure flamboyante, à protéger de toute urgence !

panda roux dormir branche petit animal
©Ivan Cujic/Pexels

Connaissez-vous le panda roux, ce petit panda à la fourrure rousse ne dépassant pas la taille d’un chat ? Découvrez toutes les particularités de ce mammifère asiatique en danger d’extinction.

Le panda roux, ou panda éclatant (ou encore panda fuligineux), ailurus fulgens pour les intimes, est un panda de petite taille appartenant à la famille des ailuridés. Originaire des forêts montagneuses de Chine et d’Himalaya, l’animal possède le statut de mammifère protégé, car en grand danger d’extinction.

En anglais, l’animal à la fourrure éclatante se surnomme firefox, (renard de feu) accessoirement la mascotte d’un certain moteur de recherche… Découvrez toutes les spécificités de ce petit panda pas plus grand qu’un chat !

Le panda roux, un petit panda à la fourrure éclatante

Comme son nom l’indique, le panda roux possède une fourrure de couleur fauve aux reflets rougeâtres tirant parfois sur le brun. Contrairement au panda géant, l’animal ne fait pas partie de la famille des ursidés (englobant toutes les espèces d’ours).

Localisation

Le panda roux vit généralement dans les forêts de montagnes au climat tempéré, de préférence riches en bambou, sa nourriture de prédilection. Même s’il est classé comme omnivore à tendance carnivore, l’animal respecte un régime alimentaire majoritairement herbivore. Solitaire et sédentaire, le panda roux ne partage que très rarement son gîte et son couvert !

petit pandas animal branche espece
©Flickr/Pexels

Morphologie

En dehors de sa douce fourrure rousse, le panda éclatant, son deuxième prénom, possède une longue queue hérissée qui lui confère toute son allure (près de 60 cm de long pour certains spécimens). Pourvu de pattes avant plus courtes que ses pattes arrière, le panda roux a une démarche très particulière, un rien chaloupée !

N’excédant pas la taille d’un gros chat, en plus allongé (50 à 64 cm de long), le petit panda n’a rien à voir avec le panda géant, malgré son appellation. Son visage est clair avec des marques semblables à des larmes, qui peuvent s’apparenter à celles du raton laveur. Sa tête est arrondie, ses oreilles droites, son nez et ses yeux bien noirs.

Une queue qui maintient l’équilibre et fait office de camouflage

La queue du panda roux lui permet à la fois de se camoufler dans son habitat végétal, mais aussi de bénéficier d’un meilleur équilibre, au vu de ses pattes de tailles différentes. La fourrure du petit panda descend jusque sur la plante de la patte, jouant le rôle d’isolation thermique par temps de neige ou de glace.

panda roux dormir branche petit animal
©Ivan Cujic/Pexels

Un grand amateur de bambou

À l’instar du panda géant, le panda roux est lui aussi grand amateur de bambous. Malgré son statut de carnivore, le petit panda est un grand spécialiste de l’alimentation à base de jeunes pousses de bambou. Et pour cause : ses griffes puissantes et son faux pouce (une extension de l’os de son poignet) lui permettent d’agripper les branches les plus récalcitrantes.

En plus du bambou, son repas préféré*, le panda roux peut se délecter de fruits (notamment des baies), de feuilles, de champignons, d’oeufs, de poissons, de racines, de fleurs ou de petits mammifères comme les oiseaux.

panda éclatant manger bambou branche arbre nourriture
©Flickr/Pexels

*À l’image du panda géant, le panda roux ne peut digérer la cellulose. C’est pour cette raison qu’il doit consommer un grand volume de pousses de bambou pour survivre.

Comportement

Hormis la période de reproduction, le panda roux est un animal solitaire, qui préfère s’activer dès la tombée de la nuit. La journée, le petit panda dort allongé sur de grosses branches d’arbre, sa queue recroquevillée sur son visage en cas de grand froid. Celui-ci est en effet très sensible aux changements de températures.

Qui est le prédateur du panda roux ?

Le panda roux possède plusieurs prédateurs, notamment la panthère des neiges et les mustélidés (grande famille des belettes). Sans compter les humains, qui achèvent de détruire son habitat naturel et raréfient son alimentation (déforestation à l’appui), en plus de la chasse et du braconnage.

Statut actuel du panda roux

La liste rouge de l’UICN inscrit les pandas roux comme espèce menacée en raison de la population sauvage déclinant dangereusement (moins de 10 000 individus). Ce déclin s’explique notamment par la destruction de l’habitat naturel de l’animal du fait des activités humaines, du braconnage et des maladies liées à la consanguinité.

panda roux petit taille espèce menacée dormir animal sauvage
©Patrice Schoefolt/Pexels
5/5 - (2 votes)

Margaux B, experte mammifères

Rédigé par Margaux B, experte mammifères

Bretonne d'origine, alpine d'adoption, végétarienne, je suis particulièrement sensible à la nature et aux animaux (notamment les chevaux, les animaux marins et les oiseaux), partageant mon temps entre la montagne et l'océan. Des paysages de toute beauté qui forcent au respect, invitant à leur protection.