in

La scutigère véloce, ce mille-pattes de la maison à ne surtout pas écraser

Laissez une chance à ce mille-pattes domestique, il vous le rendra !

scutigère véloce mille pattes maison ne pas tuer
©Leonid Eremeychuk/iStock

La scutigère véloce, aussi appelée mille-pattes araignée, coccinelle de la maison ou encore centipède attrape-mouches, n’est pas un insecte les plus appréciés des foyers. Pourtant, la petite bestiole pourrait bien vous aider à conserver une maison saine, libre de tout parasite ! Retraçons l’histoire de cette petite créature mal aimée.

Comme son nom l’indique, la scutigère est pour le moins véloce, à en juger par ses sprints effrénés sur le sol de votre cuisine. L’insecte (qui n’en est pas vraiment un), apprécie particulièrement les recoins chauds à tempérés, sombres et humides.

La petite bête a certainement déjà dû vous surprendre au détour d’une marche, se faufilant à la vitesse de l’éclair entre vos pantoufles un soir où vous ne l’attendiez pas (l’insecte chassant de nuit). Pas d’inquiétude, ce mille-pattes d’un autre genre ne vous veut que du bien. Cohabitez avec le myriapode sans regrets !

La scutigère véloce, un myriapode aux nombreux atouts

La scutigère véloce, ou scutigera coleoptrata, fait partie de l’espèce des myriapodes. Ce mille-pattes originaire d’Europe s’est vite répandu dans le monde entier. À l’image des autres myriapodes, la scutigère possède une tête, des anneaux et une quinzaine de pattes semblables à des antennes. Ce mille-pattes « domestique » ne fait donc pas partie de la famille des insectes (même si nous l’avons classé en tant que tel – mea culpa), mais de celle des arthropodes.

scutigère véloce mille pattes maison ne pas tuer insecte
©Igor Nikushin/iStock

Un mille-pattes domestique qui chasse les parasites de la maison

Malgré son aspect jugé « repoussant » pour certains, la scutigère n’a rien d’un parasite. Au contraire, l’arthropode aide même à chasser les moustiques, les punaises de lit, les poux et les cafards ! Des qualités qui devraient vous la faire considérer d’un autre oeil.

Pourquoi il ne faut pas écraser la scutigère véloce

Si la scutigère peut être responsable de quelques sursauts, elle n’est pourtant pas à craindre. Le myriapode n’est en effet pas porteur de maladies, ne pique jamais sans (bonne) raison, ne s’attaque pas aux meubles, au bois ou aux vêtements, et n’envie pas la nourriture de votre garde-manger ! Aucune raison, donc, de l’écraser.

C’est même tout le contraire : la scutigère a le pouvoir de vous débarrasser des mouches, moustiques, araignées et autres insectes plus ou moins mal aimés. Le mille-pattes de la maison serait même capable de gober quelques guêpes, poux et cafards sur son passage. En voilà un insecticide écologique (et pour le moins économique) !

Vous ne parvenez pas à cohabiter avec la scutigère véloce ? Au lieu de tuer le pauvre animal sans raison, relâchez plutôt le mille-pattes dans votre jardin à l’aide d’un bocal, si vous arrivez toutefois à mettre la main dessus (sa réputation de sprinter n’est plus à faire) !

scutigère véloce mille pattes maison ne pas tuer
©Leonid Eremeychuk/iStock

Précautions

Bien que la scutigère véloce soit venimeuse pour la plupart de ses proies, elle n’est absolument pas dangereuse pour l’humain. Cependant, il est conseillé d’éviter de manipuler l’insecte, au risque qu’il sécrète une substance irritante susceptible de causer des sensations de brûlure si celle-ci entrait en contact avec la peau.

Références :
RICHOUX, Philippe. Jean-Marie Démangé.—Les Mille-Pattes: Myriapodes-1981. Publications de la Société Linnéenne de Lyon, 1981, vol. 50, no 6, p. 181-181.

5/5 - (2 votes)

Margaux B, experte mammifères

Rédigé par Margaux B, experte mammifères

Bretonne d'origine, alpine d'adoption, végétarienne, je suis particulièrement sensible à la nature et aux animaux (notamment les chevaux, les animaux marins et les oiseaux), partageant mon temps entre la montagne et l'océan. Des paysages de toute beauté qui forcent au respect, invitant à leur protection.